Quel message écrire pour présenter ses condoléances ?

Lettres de condoléances
Lettres de condoléances : profiter de modèles en ligne pour vous inspirer
avril 8, 2020
Présenter ses condoléances

À la suite d’un décès, exprimer ses condoléances et son désarroi à une personne relève d’un véritable défi. La délicatesse est de mise et la moindre erreur est intolérable. Si vous êtes confronté à des difficultés face à cette tâche, voici quelques conseils. Découvrez également des suggestions de textes pour soulager, ne serait-ce qu’un peu, la souffrance de la famille.

Des idées de messages courts

En panne d’idées dans la rédaction d’un message de condoléances ? Un bon alignement de quelques mots suffit, comme : « Recevez nos condoléances les plus sincères ainsi que toute notre amitié ». Vous pouvez y ajouter plus de tonalité en affirmant : « Nos pensées sont avec vous en ce moment douloureux ». Internet représente une source d’idées inépuisable. Le choix funéraire compte parmi les incontournables sites web instaurés pour vous dépanner et enrichir vos expressions funéraires, cliquez ici pour plus d’infos.

Dans un souci de formalité, songez à l’envoi d’une correspondance. Comme toute lettre qui se respecte, elle commence par une date. Parlez de la tragédie par les termes « Nous avons appris avec émotion le décès de… ». Déclarez votre bouleversement et votre sympathie avant de démontrer votre salutation. Vous pouvez illustrer la lettre de condoléances avec des proverbes, des citations d’écrivain voire des petits poèmes. N’oubliez pas votre signature pour permettre votre identification et faciliter le remerciement du destinataire. Complétez avec votre adresse et rappelez votre lien de parenté sans oublier vos coordonnées.

Les clés pour bien s’exprimer

Entre les différentes déclinaisons de message de condoléances, optez pour celles qui transcrivent votre ressenti le plus profond. Restez aussi concis que possible. Dans une situation difficile et douloureuse, quelques mots valent mieux qu’un acheminement de phrases rempli de maladresses. La familiarité est à proscrire dans une telle correspondance. Utilisez donc un ton neutre même si elle est adressée à un ami très proche. Dans ces circonstances, il est de coutume pour la famille de conserver les petites attentions venant de l’entourage. Par conséquent, la présentation mérite une extrême attention au risque de vous ridiculiser.

Le contenu ne doit véhiculer aucune forme de négativité, car il témoigne de votre soutien et de votre empathie. Si possible, ajoutez un petit cadeau de consolation, rien d’extravagant, juste des fleurs exprimant le deuil ou un peu de douceur. À noter que le message dans la lettre de condoléances ne présente aucun rapport avec le message inscrit sur le ruban de la composition florale. Ce dernier manifeste une ultime dédicace à la mémoire du disparu et doit être considéré à part.

Les bons conseils de rédaction

Certaines personnes hésitent à écrire un message de condoléances, de crainte de n’avoir aucun lien de parenté avec la famille. Cette inquiétude n’a pas lieu d’être, car toutes les marques de soutien sont les bienvenues. Outre la lettre, vous pouvez opter pour une carte, moins formelle, mais plus chaleureuse. Le choix repose sur le statut, les croyances et la personnalité du destinataire. À titre d’exemple, sélectionnez une carte ornée d’une image religieuse à destination d’une personne croyante.

Contentez-vous d’une écriture manuscrite à l’encre bleue ou noire. Trop éloignés du deuil, le rouge et le vert n’ont pas leur place. Les fautes et les ratures confirment votre négligence. Débutez donc dans un brouillon avant de recopier. L’envoi d’une carte s’accompagne souvent d’un appel téléphonique, mais encore faut-il choisir le moment opportun. À la suite du décès, les poids du chagrin, des contraintes administratives et des démarches funéraires ne permettent aucun échange à distance. Patientez donc jusqu’aux termes des obsèques pour montrer votre soutien à la famille. Démontrez votre dévotion et votre entière disponibilité pour partager les peines.