A quoi ressemble un livre de condoléances ?

Plaque funéraire personnalisée
Comment est fabriquée une plaque funéraire personnalisée ?
octobre 12, 2020
Livre de condoléances

Le registre de condoléances est un livre dans lequel les personnes qui connaissent votre proche décédé, participent à votre douleur en faisant des témoignages sur lui. Que pourrait-on donc y retrouver ?

La biographie du défunt

La biographie du défunt est la première partie du livre de condoléances. On désigne par le terme « biographie », les événements de la vie d’un individu, qu’il soit encore vivant ou décédé. Dans le registre de condoléances, la biographie raconte l’histoire de la vie de votre proche décédé ou un événement particulier sur lui. Elle pourrait être écrite par lui-même avant son décès. En tant que parent du défunt, vous pourrez également prendre l’initiative de rédiger ladite biographie. Il ne s’agira pas d’une dizaine de pages, mais d’un ou de deux paragraphes qui à eux seuls, résument la personne qu’a été votre proche. Si la biographie avait été rédigée par votre proche lui-même, prenez le soin de la réduire si elle est trop longue. Aussi, dans un tel livre, vous devez toujours faire figurer la vision personnelle et subjective de l’histoire de la personne.

Les photos de la personne décédée

Les photos rehaussent l’aspect visuel du registre de condoléances. Elles forment la deuxième partie du registre de condoléance. Les photos permettent de retracer le parcours de la personne décédée, d’offrir une vue d’ensemble sur son passé et les situations qu’il a vécues. Prenez ainsi le soin de faire figurer les sentiments comme la joie, la tristesse ou la satisfaction dans le registre de condoléances. Sélectionnez alors des photos d’enfance, mais aussi des photos d’adolescence et des photos de votre proche, une fois adulte ou vieux. Choisissez aussi des clichés qui rappellent sa vie professionnelle s’il en a eu, mais aussi et surtout, des photos de famille. Ces dernières sont très parlantes, car c’est dans le visage de l’enfant qu’on peut percevoir sa vraie personnalité. N’hésitez pas non plus à faire figurer dans ce registre très particulier les clichés des objets que cette personne aimait vraiment et auxquels elle était réellement attachée. Ce peut-être un bijou très particulier, un vêtement, un fusil de chasse ou un vélo d’enfance. Il pourrait même s’agir de son animal de compagnie.

Les messages pour le registre funéraire

La dernière partie du registre funéraire est réservée aux messages. Les messages de condoléances seront rédigés par les personnes qui viendront vous faire part de votre sympathie à la maison ou au cours de la cérémonie funéraire. Leur présence est la preuve que votre peine est aussi la leur et que vous pouvez compter sur leurs mots réconfortants et sur leur assistance. Réservez ainsi 5 à 10 pages pour cette partie assez importante du registre de condoléances. Sur chacune de ces pages, vous pouvez diviser les lignes de telle sorte à ce qu’elles soient bien définies pour le message de chacun. Les rédacteurs devront aussi signer leurs écrits, une fois qu’ils en auront terminé la rédaction. À la fin de la cérémonie funéraire, vous pourrez envisager de relire tous ces messages l’un après l’autre. Ce sera pour vous l’occasion de constater la place que votre proche et vous-même avez dans le cœur de vos amis ou de vos collègues. Tâchez de les remercier pour leurs mots, pour leur présence et pour leur soutien, après que tout soit terminé et que votre proche ait été enterré. Le registre de condoléances pourra être conservé dans une bibliothèque et vous pourrez le consulter à tout moment.